img_0031

“Emigrer sera toujours démanteler le centre du monde
et en conséquence se rendre à un autre, perdu,
désorienté, formé de fragments.“
John Berger

 

Après la série “ Terra incognita “ qui annonçait déjà les prémices des aventures de Robinson Crusoé, héros d’un livre particulièrement choyé durant mon enfance.
Robinson est l’archétype de l’émigré involontaire et si l’on se réfère à la phrase de John Berger, l’émigrant, à la manière d’un naufragé, réutilise les fragments échoués sur l’île pour reconstruire un monde propre selon les besoins du moment afin d’ordonner une réalité désordonnée.
Alors, à la manière d’un naufragé, je détourne les matériaux, qu’il s’agisse de vieilles plaques zinc, de bitume, de cire, de planches usées trouvées au hasard d’une promenade ou d’un vieux morceau de tissu afin de réaliser une oeuvre singulière, une construction mentale à travers des notions d’espace et de clarté.

Antoine Martin
peintures
_________________________________________________________________________________________________________
El contenido del naufragio